Blanche Neige

Il était une fois, en plein hiver, quand les flocons descendaient du ciel comme de la poussière d’ange, une reine qui était assise et cousait devant une fenêtre. Et tandis qu’elle cousait négligemment tout en regardant la belle neige au-dehors, la reine se piqua le doigt avec son aiguille et trois petites gouttes de sang tombèrent sur la neige. C’était si beau, ce rouge sur la neige, qu’en le voyant, la reine songea: « Oh! Si je pouvais avoir un enfant aussi blanc que la neige et aussi vermeil que le sang ! » Bientôt après, elle eut une petite fille qui était blanche comme la neige et vermeille comme le sang et Blanche-Neige fut son nom à cause de cela. S’en suit, sa vilaine belle-mère, le miroir, le chasseur, la forêt, les nains, la pomme, le prince charmant etc…etc…

Mais ce que ne dit pas l’histoire c’est que Blanche Neige après avoir croqué la pomme céda à la tentation, attirée par les paillettes et l’argent, elle se mit à faire la fête avec excès. Elle dansait jusqu’au bout de la nuit, se repoudrait le nez sans cesse et finissait souvent au petit matin avec les nains ou avec des princes pas si charmants. L’abus, la conduisit dans un cercueil de verre d’où le prince sur son cheval blanc la sortit.

De cette période, sexe, drogue et rock’n’roll, lointaine et oubliée il ne lui reste, aujourd’hui, que des souvenirs qu’elle a enfouis au fond d’un tiroir de sa mémoire.

Voilà la « véritable histoire » de Blanche Neige. En tout cas c’est la nôtre et cette chaise en est le témoignage…

 

Pièce unique

Fauteuil tablette et tiroir, miroir laqué rouge

Tiroir résiné en inclusion

Peinture blanche pailletée argent

Assise vinyle rouge brillant

Finition double passepoil argenté

Largeur 88cm, profondeur 43 cm, hauteur 86cm, assise 45 cm